Rossi se plaint de Binder : « Certains pensent juste à leur course, pas aux autres »



Valentino Rossi aborde le Grand Prix de Doha avec l’objectif de régler ses problèmes d’adhérence à l’arrière, afin de ne pas connaître la perdition de la course du week-end dernier (parti 4e, arrivé 12e au Qatar). Une course où il a dû faire face à de nombreux adversaires, notamment Brad Binder dont il critique les manoeuvres trop agressives.

D’autres réglages ce week-end : « Dimanche dernier je n’ai pas été aussi rapide que je le voulais, nous nous allons essayer de changer quelque chose dans les réglages de la moto pour améliorer la durée de vie du pneu arrière. Nous avons travaillé dur, regardé les données et devons essayer de progresser. Il semble que Maverick a quelque chose de différent dans les réglages de la moto et l’électronique, (mais) c’est très difficile de mettre exactement les mêmes réglage car chaque pilote a de petites différences. Mais pendant le week-end nous allons essayer de suivre une autre voie en modifiant quelque chose et nous espérons pouvoir être plus forts en course. »

L’usure du pneu arrière, la clé de l’équation : « J’ai parlé avec Fabio Quartararo après sa course et il a eu un problème similaire au mien, mais il a toutefois été plus fort que moi et a terminé 5e. Don nous devons travailler là-dessus, parce que j’ai commencé à avoir des problèmes très tôt dans la course, dès le 7e-8e tour j’étais en difficulté et j’ai dû ralentir. Tout le travail sera concentré là-dessus et nous devons essayer d’améliorer la durée de vie du pneu arrière, car je pense que nous pouvons aller beaucoup plus vite que dimanche dernier. »

La M1 2021 est plus compétitive : « Le châssis est nouveau et tourne un peu mieux, mais son vrai potentiel devrait s’exprimer sur des circuit plus sinueux que Losail, qui a beaucoup de virages rapides. Pendant les tests nous avons aussi essayé de nouvelles pièces aérodynamiques, plus protectrices et meilleures pour moi parce que je suis plus grand. Nous avons travaillé sur l’aérodynamique et avons gagné quelques km/h en ligne droite, nous allons utiliser (ce package aérodynamique) toute la saison. »

Le contact avec Brad Binder : « Se battre dans le top-5 ou derrière ne change pas. Cela ne dépend pas vraiment de la position mais des autres pilotes. Il y a beaucoup de pilotes qui sont plus propres et roulent avec plus de respect pour leurs adversaires, et d’autres comme Binder qui roulent plus durement et se fichent de leurs rivaux. Si tu essaies de fermer la trajectoire, il relâche les freins et si tu ne t’écartes pas, il te touche et te mets hors-piste. Mais maintenant c’est comme ça. Respect est un trop grand mot, mais c’est difficile de comprendre la limite ; habituellement, dans le passé parfois tu touchais un autre pilote mais en essayant de ne pas le faire, alors que maintenant certains pensent juste à leur course, pas aux autres. »

Championnat après le GP du Qatar : 1. Viñales 25 pts, 2. Zarco 20 (-5), 3. Bagnaia 16 (-9), 4. Mir 13 (-12), 5. Quartararo 11 (-14), 6. Rins 10 (-15), 7. EspargaroA 9 (-16), 8. EspargaroP 8 (-17), 9. Miller 7 (-18), 10. Bastianini 6 (-19)… Classement complet ici

Doha, Quartararo : « J’ai vu des choses dans les données »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store