Rossi sur Simoncelli : « Certaines douleurs sont ancrées en vous, pour toujours »



Valentino Rossi a 40 ans et Sky Sport lui a consacré une journée entière pour honorer sa carrière. Dans une longue interview avec le journaliste Guido Meda, le Doctor a parle de son passé.

Ses plus féroces adversaires ? « Difficile de dire qui a été le plus difficile à battre, mais trois d’entre eux doivent certainement être placés en tête de ma liste : Stoner, Lorenzo, Marquez. Mais je ne peux pas dire dans quel ordre », concède le pilote Yamaha. Qui revient ensuite sur sa relation avec son rival italien Max Biaggi :

« Il était l’un de mes meilleurs adversaires à cette époque mais le temps changent, le monde était différent. De nos jours, il faut faire semblant de s’entendre avec tout le monde, c’est pour beaucoup une façon de gagner du temps. Aujourd’hui, une rivalité comme celle avec Biaggi serait beaucoup plus difficile à gérer. Mais ça me plaisait bien. Avant c’était mieux. Il ne devrait y avoir aucune obligation. Il y a ceux pour qui vous avez du respect, de la sympathie… D’accord, mais les autres ? Nous n’avons pas besoin de nous entendre avec tout le monde ! »

Il évoque également avec tristesse la tragédie de Sepang, lorsque Marco Simoncelli a perdu la vie : « Il y a des douleurs et des peines qui ne vous quitteront jamais, elles sont ancrées au plus profond de vous. Ma passion pour ce sport me permettait à l’époque de compenser avec la fatigue et la douleur ressentie lors de cette dure période. C’est cette passion qui m’a permis d’aller à nouveau de l’avant. »  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store