Test Qatar, Rossi (J1) : « Première impression positive »



Bonne ambiance de travail, bonne entente avec Franco Morbidelli et du travail sur la nouvelle Yamaha YZR-M1 : Valentino Rossi fait le point sur son premier jour de test à Losail, qui fut aussi son premier en tant que pilote du Petronas Yamaha Sepang Racing Team.

Pour les chronos, cliquez ici

Petronas Yamaha SRT, jour 1 : « Ce matin j’étais impatient et je me suis beaucoup amusé. Au final ça n’a pas beaucoup changé, la moto est la même qu’avant et dans le box j’ai trouvé une bonne ambiance pour bien travailler. Pour le reste, le résultat final, la 14e place, ce n’est pas très bien, mais j’ai réussi à maintenir un rythme assez bon. Comme d’habitude, il y a beaucoup de pilotes et motos différentes qui vont vite. Nous devons travailler, mais la première impression est positive. »

« J’étais excité parce qu’une nouvelle aventure commence et ça me donne beaucoup de force et de motivation. À la première sortie c’était un peu bizarre, mais au final j’ai retrouvé ma M1, j’ai seulement une combinaison différente. Je sais que ce sera difficile, avec beaucoup de jeunes pilotes et un niveau très élevé, mais je donnerai le meilleur de moi-même. Je me suis entraîné dur, mon objectif ne change pas. »

« Mes mécaniciens australiens me manquent, mais j’ai trouvé beaucoup de passion et d’envie de faire ici, ils travaillent bien et beaucoup. Il y a beaucoup de choses à mettre en marche, par exemple je dois encore comprendre qui est le meilleur pour mettre les autocollants sur la moto (rires). »

La nouvelle moto : « La M1 de l’année dernière avait résolu certains problèmes, mais elle était pire sur d’autres aspects. Franco a été très rapide en deuxième partie de saison, pendant que les pilotes qui avaient la moto d’usine ont eu plus de problèmes. Yamaha a beaucoup travaillé cet hiver, nous avons beaucoup de choses à essayer et nous le ferons dans les prochains jours. J’espère qu’elles seront bien. »

Le nouveau châssis : « Je l’ai seulement essayé pendant 6-7 tours, parce qu’aujourd’hui nous avons préféré nous concentré sur la moto standard. Je dois dire que la première impression n’a pas été mauvaise, mais dans les prochains jours j’aurai les idées plus claires. Il y aura aussi d’autres choses intéressantes à essayer. Le principal problème est que nous avons 5 jours d’essais sur la même piste et Losail n’est pas le meilleur endroit pour juger un châssis, parce que c’est un circuit rapide et qui n’a pas de virages lents, comme Valence ou Jerez. »

Morbidelli heureux de l’entendre dans le box : « Comme je n’enlève pas mon casque, je ne régule pas bien le ton de ma voix, je devrai faire plus attention (rires). Franco est le meilleur coéquipier que je pourrais vouloir, nous nous entraînons ensemble et nous nous défions presque tous les jours avec tous les types de motos. Aujourd’hui il a à nouveau été très fort et je suis content d’être avec lui parce que nous avons une relation spéciale, nous formons une bonne équipe. Nous espérons pouvoir être tous les deux compétitifs. »

Classé devant Fabio Quartararo : « Dans ces longs jours d’essais il y a beaucoup de variables à prendre en compte, cela dépend de quand on met les nouveaux pneumatiques, de comment on les exploite… Sincèrement je ne me fie pas à ce que font les autres pilotes Yamaha, je préfère me concentrer sur moi-même et donner le meilleur de moi. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *