Test Qatar, Rossi : « La moto a progressé »



Valentino Rossi est passé sous les 1’54 lors du test de Losail. Les sensations du pilote Yamaha avec sa nouvelle moto sont bonnes, mais il a conscience qu’il faudra attendre le premier Grand Prix pour savoir s’il est dans le coup.

Test Qatar : Classement combiné définitif, cliquez ici

Bilan positif : « Nous avons perdu une journée (vendredi) et c’est dommage, mais les conditions étaient vraiment mauvaises. Heureusement, nous le savions depuis la veille, donc c’est là où nous avons fait tout le travail important. C’est dommage parce que jeudi nous avions de bonnes sensations. Sur les quatre jours nous avons bouclé 85 % du programme. Nous devions essayer d’autres choses, et faire un run long pour la simulation de course. »

« Pour le reste, le bilan est positif parce que nous avons beaucoup amélioré la moto, le grip et les sensations. Jeudi je n’ai pas été trop mal sur un tour rapide, et la base pour la course est aussi assez bonne. Je quitte le Qatar avec de bonnes sensations. Nous avons maintenant dix jours pour s’entraîner, se relaxer et essayer d’être prêts pour la première course. »

Nouvelle saison, nouvelle dynamique : « L’élément le plus positif est que Yamaha a travaillé cet hiver et a amené de bonnes pièces, comme le nouveau châssis et de bonnes choses pour l’aérodynamique. Je crois qu’ils ont travaillé en suivant une voie intelligente, ce qui est très important. Et deuxièmement, les sensations avec la nouvelle équipe, avec tout mon staff. L’ambiance est bonne. Ces deux choses me rendent heureux. C’est évidemment difficile parce que les différents pilotes et motos sont très forts, mais nous essaierons d’être là avec eux. »

Un test team plus efficace : « L’an dernier j’ai mis beaucoup de pression pour la collaboration entre les européens et les japonais. Il n’est parfois pas facile d’avoir un bon équilibre. En MotoGP nous devons travailler ensemble et je crois, par exemple, que là est la clé de la réussite de Suzuki l’an dernier. Ça se présente bien, aussi parce que nous avons une bonne équipe de test avec Cal Crutchlow et Silvano Galbusera. Cal est arrivé très motivé et je crois qu’il peut nous aider pendant la saison. C’est positif. »

Une base générale plus performante : « Ces dernières années nous avons eu beaucoup de problèmes pour améliorer (la moto). Il semble qu’ils travaillent de manière bien plus intelligente au Japon et c’est positif. Maintenant nous devons attendre le week-end du Grand Prix, et surtout la course, parce que quand nous sommes tous ensemble il y a beaucoup d’autres facteurs à prendre en compte. Mais le feeling avec la moto est bon. »

« Je suis bien, je me sens bien. Je me sens bien pour l’équipe. Surtout, il semble que la moto s’est un peu améliorée et je peux piloter d’une meilleure manière. J’ai été plus rapide sur un tour lancé que l’an dernier, en particulier avec la base de course. Le problème est que beaucoup d’autres pilotes sont très rapides, et plus que l’an dernier. Pour comprendre le niveau il faudra attendre la première course. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store