Test Qatar : Un temps de réadaptation nécessaire à Fabio Quartararo



Fabio Quartararo n’a pas réussi à entrer pleinement dans son premier jour de roulage à Losail. Le Français a eu besoin d’un certain temps pour reprendre ses marques sur la Yamaha YZR-M1.

Pour les chronos, cliquez ici

Avec 69 tours bouclés samedi, Fabio Quartararo est le pilote qui a engrangé le plus de kilomètres lors du premier jour du test de Losail. Et ces kilomètres, le tricolore en avait besoin, car cette première journée de l’année en MotoGP lui a demandé un moment de réadaptation. « J’ai eu du mal à m’habituer à nouveau à la M1, je pense que ça m’a pris plus de la moitié de la journée, parce qu’en passant de la R1 à la M1 j’étais totalement perdu », explique-t-il.

« Au final je suis content parce que le feeling était bon à la fin, nous avons fait un test plutôt bon », poursuit El Diablo, 15e du classement mais certainement pas démotivé par ces contretemps de rentrée. D’autant plus qu’il les affronte désormais avec le statut de pilote officiel Yamaha. « C’est bon d’être dans l’équipe d’usine, j’aime l’atmosphère et je pense que petit à petit nous allons progresser. J’ai hâte d’être à dimanche parce que ça va aller de mieux en mieux. J’espère engranger plus de tours, aller plus vite et aussi faire un time attack. »

Ce week-end, les pilotes Yamaha ont un nouveau châssis à leur disposition. Mais pour Fabio Quartararo, il va falloir un peu plus de temps avant de juger de sa qualité. « Comme je l’ai dit, je n’ai eu qu’une demi-journée pour recommencer à rouler proprement avec la moto, donc je ne peux pas vraiment dire s’il est meilleur ou pas. Me réhabituer à la M1 n’a pas été facile et avoir des commentaires clairs était compliqué. Je ne peux donc pas dire si c’était mieux ou pire, aussi parce que nous avons mis de nouveaux pneus et au début je ne roulais pas très bien. Et jusque dans les derniers tours, mes sensations n’étaient pas très bonnes. Donc je préfère attendre pour livrer mes commentaires sur le nouveau châssis. »

Vivement 12h ce dimanche (14h au Qatar), donc, pour l’ouverture de la piste, avec l’objectif d’avoir plus de feeling et de vitesse. « Espérons que je puisse ressentir un peu plus les détails. Le chrono était aussi plus lent et je ne roulais pas à mon 100 %, donc dimanche nous aurons une meilleure chance de découvrir la moto. »

Fabio Quartararo : « Plus de pression, mais plus de soutien »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *