Un stage « positif » chez Red Bull pour Zarco



Johann Zarco a passé une petite semaine au centre de performance Red Bull. L’occasion de peaufiner sa préparation physique, à quelques semaines de la reprise du MotoGP.

Il y avait du beau monde au Red Bull Athlete Performance Center, la semaine dernière. Plusieurs des sportifs de la marque autrichienne se sont rendus dans le centre d’entraînement Red Bull situé à Thalgau, près de Salzbourg. Parmi eux, le pilote MotoGP Johann Zarco.

Là-bas, le tricolore a pu profiter des outils permettant de mener des évaluations physiologiques, physiques et biomécaniques de qualité. Son préparateur physique, Romain Guillot, était avec lui. « Avec toutes ces analyses, tu as aussi les outils pour t’entraîner, a-t-il commenté dans un échange avec le promoteur du Grand Prix de France. On voulait aller dans ce centre pour faire un état des lieux de l’état physique de Johann, et adapter notre travail à la maison. On y échange avec des professionnels, les médecins, les kinés. L’idée est que je puisse leur dire ce qu’on a l’habitude de faire, qu’ils me disent si ça marche bien, si on doit adapter des choses, ce qu’on peut faire de mieux ou ce qu’ils ont à nous donner. »

Depuis le centre, Johann Zarco s’est lui aussi montré ravi de ces quelques jours passés en Autriche. « Ce qui sort positif de cette semaine, c’est qu’on se doutait qu’il y avait certains points faibles qu’on veut travailler, mais ils ont dit qu’on était très bien balancés (équilibrés, NDLR). »

Place maintenant à la poursuite de l’entraînement physique, avant de reprendre la moto dans quelques jours. Le Cannois roulera à Jerez les 10 et 11 février, avant d’aller poser les roues de sa Ducati Panigale V4S à Almeria un peu plus tard dans le mois. Puis de retrouver le guidon de sa Desmosedici le 6 mars au Qatar, au test MotoGP de Losail.

Physique, technique, sponsors : Zarco raconte son hiver

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *