« Yamaha a fait un choix excellent avec Crutchlow » (Cecchinello)



Pilote LCR Honda de 2015 à 2020, Cal Crutchlow officie désormais en tant qu’essayeur chez Yamaha, et fera son premier roulage cette semaine à Losail. Son ex team-manager Lucio Cecchinello a eu quelques mots pour son ancien pilote en marge de la présentation LCR 2021.

Un pilote « difficile à gérer » mais qui vaut le coup : « Cal me laisse un bon souvenir. Quand il a quitté Ducati, quelqu’un de chez Ducati m’a dit ‘bonne chance’. Ils m’ont dit que je commençais quelque chose de difficile à manoeuvrer, et je dois dire que Cal n’est pas facile à gérer. La difficulté est liée à la gestion de ses déclarations, et j’ai eu quelques problèmes. J’ai reçu beaucoup d’appels après ses interviews, mais l’avoir dans l’équipe a été génial. »

Les coûts de ses nombreuses chutes : « Normalement je dépensais beaucoup en peinture… Disons que le budget a augmenté avec Cal, mais j’ai toujours eu des pilotes comme ça : De Puniet, Stoner. Cal chutait beaucoup, mais l’année où il est le plus tombé est quand il est passé de Bridgestone à Michelin. Là il m’a fait dépenser beaucoup ! Disons, un appartement de luxe au Milano Marittima. »

De pilote Honda à essayeur Yamaha : « Le système de travail du HRC est très confidentiel, les pilotes savent des choses mais très peu. Comme les ingénieurs ne veulent pas influencer les pilotes avec certaines informations, ils travaillent beaucoup sur les sensations et les commentaires. Cal a travaillé avec Honda, Ducati et aussi avec Yamaha, donc il a un bagage de sensations important. Il pourra donner de grandes informations à Yamaha sur beaucoup de sujets. Les pilotes qui s’en vont amènent toujours des informations intéressantes. Regardez ce qu’a fait Pedrosa chez KTM. Je pense que Yamaha a fait un choix excellent avec Crutchlow. C’est dommage que Honda n’ait pas pu trouver un accord avec Dovizioso, qui aurait pu être capable d’apporter des informations intéressantes. »

À compléter avec ce qu’en a dit Valentino Rossi après la présentation du Petronas Yamaha Sepang Racing Team :

« Je m’attends à ce qu’il nous aide beaucoup, car il a roulé jusqu’à l’an dernier et il l’a fait avec Honda, donc ses indications seront importantes, J’ai aussi de bonnes relations avec Cal et je suis content de travailler avec lui. Je lui parlerai dès qu’il aura essayé la M1. L’important sera sa motivation, car être pilote d’essai n’est pas facile, il faut trouver la motivation pour pousser la moto à la limite sans faire de course. J’espère qu’il arrive avec une bonne approche. »

Crutchlow ne découvrira la nouvelle M1 qu’à Losail

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *